C’est l’histoire de deux femmes qui s’appellent Denise. Elles vivent dans deux tours qui se font face. L’une, blanche et vieille. L’autre, jeune et noire. L’une vit la nuit, dans ses songes yéyés. L’autre hait Johnny Hallyday. Denise explore la mémoire de notre société, née dans les années 1960 et dont le modèle explose aujourd’hui. Dispositif intime organisé autour de quelques objets, le spectacle permet une adresse directe au public. Explorant les filiations entre chanson yéyé et musique noire, il est une réflexion sur notre besoin et nos difficultés à rencontrer l’autre.

Entre 2015 et 2018, la compagnie Fictions collectives a mené Les Déambulies, une enquête-spectacle à épisodes dans les quartiers populaires de Montreuil (93) dont le point de départ était la question : "La banlieue, est-ce que c'était mieux avant ?" Quatre spectacles déambulatoires mettant en scène les habitants dans les lieux de leurs souvenirs ont été produits. Pendant ces quatre années d'immersion au sein de quartiers populaires, Marie Mortier a écouté et mis en scène une centaine d'habitants jeunes et âgés. Les personnes de Denise, leur oralité, leurs conflits, le décor, les images de la pièce, sont largement inspirés de ces rencontres.

Interprétation et mise en scène : Marie Mortier

Lumières : Anne Palomeres

Une production de la compagnie Fictions collectives

Un spectacle dans le cadre de la Semaine Bleue

Détails des prochaines sessions

Le à